Portrait Pierre de Fenoyl
Pierre de Fenoÿl est un photographe né le 14 Juillet 1945 à Caluir-et-Cuire (Rhône) et décédé le 4 Septembre 1987 à Castelnau de Montmiral (Tarn). Iconographe, commissaire d’exposition, acheteur d’art, fondateur de la galerie Rencontre et de l’agence Vu (devenue Viva), il a exercé plusieurs métiers de l’image avant de devenir en 1977 le premier directeur de la Fondation nationale de la Photographie puis conseiller pour la photographie au Centre Pompidou. Il a activement oeuvré pour la reconnaissance de la photographie par les institutions dans les années 1970 tout en développant une oeuvre photographique personnelle qui s’achèvera avec sa mort sur la Mission Photographique de la Datar.

Télécharger repères biographiques format PDF
Holmes-Lebel
Repères biographiques

1962  Groom au Plaza Athénée où il rencontre Louis Dalmas qui lui offre un stage dans son agence éponyme.

1963-64  Représentant à l'agence Holmès Lebel

1965-68  Archiviste personnel d'Henri Cartier-Bresson puis directeur des archives de l'agence Magnum

1968  Iconographe et collaborateur des éditions Rencontre où il fait la connaissance de Charles Henri-Favrod

1969   Voyage en Inde

(ill. Pierre de Fenoÿl dans les bureaux d'Holmès-Lebel, © Pierre Blouzard)
rencontre.jpg
1970-71 Création et direction de l'agence Vu qui deviendra Viva. Création avec Charles-Henri Favrod de la galerie Rencontre, 1ère galerie de photographie à Paris. La galerie présente notamment Brassaï, Tony Ray-Jones, René Burri, Martine Franck, Guy LeQuerrec, Richard Kalvar...

Plaquette de l'agence Vu
Expositions galerie Rencontre

1972 Correspondant du magazine PHOTO à New-York

1973-75 Acheteur d'art à l'agence Publicis Conseil, Paris. Rencontre sa future femme, Véronique Mager, élève de Jean-Pierre Sudre et assistante à Labonicole, école de Claudine et Jean-Pierre Sudre.

(ill. Pierre de Fenoÿl au vernissage de l'exposition inaugurale sur les murs en couleur de Brassaï © Pierre Blouzard)

FNP
1975 Chargé de mission pour la photographie par le secrétaire d'Etat à la culture Michel Guy

1976 Premier directeur de la Fondation Nationale de la Photographie.
Commissaire d'expositions pour le festival d'automne ("Les Krims, Burk Uzzle, Duane Michals") et pour la Fondation encore itinérante (Henri Cartier-Bresson, Edouard Boubat, William Klein, Trois jeunes photographes Bruno, Kalvar, Plossu...). Création du prix Kodak-Pathé décerné à Harry Gruyaert. "Les Français en Vacances", première commande officielle de la Fondation à l'occasion du 40e anniversaire des Congés Payés (photographies de Martine Franck, François Hers, Guy Lequerrec, Daniel Jouanneau, Claude Raymond Dityvon).

(Ill. Pierre de Fenoÿl et son assistante Hélène Veret dans le bureau parisien de la Fondation Nationale de la Photographie)

kertesz
1977 Commissaire de la rétrospective Kertesz du Centre Georges Pompidou et de l'exposition Photojournalisme au Palais Galliera

1978 Nommé Conseiller pour la photographie au Centre Georges Pompidou

1979-80  Crée le Salon Photo au Centre Georges Pompidou pour exposer la jeune création contemporaine (Bruno Réquillart, Arnaud Claas, Richard Misrach...), en collaboration avec Alain Sayag.

1979 Publie l'Album Photographique I qui doit inaugurer une collection de livres dédiés à la photographie édités par le Centre Georges Pompidou

(ill. Avec André Kertesz lors du montage de son exposition © michel maïofiss)

ny
1980 Voyage aux Etats-Unis pour préparer un Album sur la photographie américaine qui ne verra jamais le jour. Naissance de sa fille Aliette.

1981 Quitte le Centre Georges Pompidou et l'institution pour se consacrer à son oeuvre personnelle. Premières expositions à Paris à la galerie de France et la galerie Zabriskie.


1982 Publie Chef-d'oeuvres des photographes anonymes au XIXe siècle, un choix personnel tiré de la collection de Jean Henry. L'ouvrage conçu comme une leçon d'humilité à l'attention des photographes créateurs, ouvre le débat sur la place de la photographie anonyme. Exposition à la galerie Texbraun, Paris

1983 Signe l'article "Nous sommes tous des anonymes" dans le numéro 1 de la Revue Photographie dirigée par Jean-François Chevrier.

(ill. Pierre de Fenoÿl à New-York, archive personnelle)

egyte
1983-84 Voyage en Egypte sur les traces de Felix Teynard et Maxime Ducamps. Son travail fait l'objet de l'exposition "Pierre de Fenoÿl" au Centre Georges Pompidou.

1984 Début de la Mission photographique pour la DATAR. Pierre de Fenoÿl choisit de travailler sur les paysages ruraux du Sud-Ouest de la France. S'installe à Lisle-sur-Tarn.

(ill. Portrait pris dans un studio de rue en Egypte, archive personnelle)

tarn
1985 S'installe avec sa famille au château de Corduriès, Castelnau de Montmiral, pour poursuivre son travail sur le paysage. Sa femme Véronique réalise ses tirages. Naissance de son fils Louis-Félix. Nommé chevalier des Arts et des Lettres.

1986 Pour répondre au problème de diffusion de la création contemporaire, crée la Multiplication Photographique, qui édite des portfolios de photographes en photoypie en co-édition avec le FRAC Midi-Pyrénées (sont édités Bernard Birsinger, Alain Ceccaroli, Yves Guillot, Gerard dalla Santa, Magdi Senadji). Exposition personnelle "Pierre de Fenoÿl. Chronophotographies" à la Bibliothèque Nationale de France.

1987 Exposition "Pierre de Fenoÿl, photographe et phototypiste" à la galerie Arena, Arles. Meurt le 4 septembre d'une crise cardiaque.